Rechercher une location
Accueil | les 7 Avantages pour vous de la location d'appartement | Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Reflet de la Côte d’Azur, Cannes a le goût de la mer et du soleil. Paré de bleu et d’or, Cannes sent bon le sable chaud et se déguste toute l’année. Comme l’affirmait notre poète Stephan Liégeard, (inventeur du mot Côte d’Azur) : « La cuisine de Cannes est comme une tranche de soleil sur une nappe de mer bleue ».

 

Choisir un restaurant : l'éternel dilemme !

L'offre dépasse la demande… Près de 600 tables dans le bassin cannois ! Heureusement, à Cannes, terre de Festivals et de Congrès réputés dans le monde entier, nombreux sont les chefs cuisiniers qui rêvent d'un même destin de notoriété. Les connaissez-vous ? Comme aimait le dire Paul Bocuse: "Il n'y a qu'une cuisine, la bonne". Alors, parlons uniquement de celle-là car pour bien commencer un séjour, rien de tel qu’un bon repas.

 

Des tables à inscrire au patrimoine cannois

Chacune d’elles, dans sa catégorie, est une valeur sûre. Pour l’année 2020, on leur décernerait volontiers une palme d'or culinaire. Elles réalisent du « fait maison », une cuisine de fraîcheur, de saison, à partir des meilleurs produits de terroir et de la Méditerranée.

 

C'est tout le goût de Cannes en 37 adresses, classées en neuf catégories. Laissez-vous guider !

Cannes Accommodations Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Cannes gourmand en 37 adresses

Les tables avec vue

  • Le 360 du Radisson Blu

La plus belle vue panoramique de Cannes, indiscutablement !
La table élégante et romantique à souhait et le bar-lounge sont situés au 7ème étage. On y admire des couchers de soleil plus juteux qu’une mandarine ! Le chef, Reynald Thivet, s’applique à offrir une cuisine méditerranéenne soignée et sans envolées de prix. (35-60€).

2, bd. du Midi Jean Hibert - Tél : 04 92 99 73 10

 

  • le Sea Sens

Le 5ème étage de l'Hôtel Five, au cœur de la ville, a été rebaptisé « Le Roof ». Il est partagé en une partie brasserie décontractée et une partie gastronomie chic, donnant la part belle à une « fusion food » particulièrement réussie.  (30-60€).

1, rue Notre Dame - Tél : 04 63 36 05 05.

Les tables bistro

  • Le Fouquet's :

C’est la table des stars de cinéma par excellence, du monde des arts et du spectacle, face au Palais des Festivals. Cadre chic indémodable, ambiance dans la grande tradition des brasseries parisiennes, chef expérimenté, Pierrick Cizeron, au parcours international  impressionnant, bar tenu par l’un des meilleurs barmen de sa génération, Emanuele Balestra,  jolie terrasse en bord de piscine, grande carte inventive méditerranéenne paraphée Pierre Gagnaire, y créent une parfaite alchimie. (40-80 €).

10, La Croisette - Tél : 04 92 98 77 05

 

  • Bistrot Gourmand :

À deux pas du Marché Forville, Guillaume Arragon, "Maître-Restaurateur" reconnu est un propriétaire heureux, car il aime ne proposer que des produits issus de la production locale et de la pêche du jour. (30-50€).

10, rue du Dr. P. Gazagnaire - Tél : 04 93 68 72 02

 

  • Le Pot de Vin :

Le meilleur bouchon de Cannes ! Une cave à vin-restaurant étonnante, tenue par un patron qui a su décrocher les étoiles, et se passionne aujourd’hui à présenter les plus beaux nectars de la Bourgogne dans sa cave absolument exceptionnelle, autour de plats bourgeois-canailles. On a envie de s’initier à l’œnologie ! (30-50€).

20, rue Commandant Vidal - Tél : 04 93 68 66 18

 

  • L'Antidote :

Une table discrète très appréciée des cannois ! Un valeureux chef, Christophe Ferré, fait honneur à sa profession, pour sa cuisine de terroir goûteuse, à prix tirés, servie par des membres de sa famille. Il y a une âme et un esprit, celui des maîtres de maison. On en ressort toujours enchanté. (20-50€).

60, Bd. d’Alsace - Tél : 04 93 43 32 19

 

 

  • Côté Jardin :

Pour satisfaire toujours plus de clients, Christophe Ferré a eu la bonne idée d’ouvrir un deuxième restaurant, derrière le Palais de Justice. Avec sa grande véranda, on s’y sent comme dans une maison de campagne. Là aussi, on vous sert une vraie cuisine de marché très soignée, à petits prix. (20-40€).

12, av. Saint Louis - Tél : 04 93 38 60 28

 

  • Mantel :

Noël Mantel fait partie de la crème de nos cuisiniers. D’origine alsacienne, c’est un ancien de la « bande à Ducasse » installé dans une jolie maison du Suquet, pour une cuisine chic et provençale à souhait. Il duplique ses petits plats à une adresse plus centrale, « Cannelle » au Gray d’Albion. Difficile de choisir, quand tout est bon. (30-60€).

22, rue Saint Antoine - Tél : 04 93 39 13 10

 

  • UVA :

Nom latin signifiant « raisin », c’est un nouveau bistrot et cave à vins à la fois, créé par le dynamique Noël Mantel. Il s’est associé à deux amis d’enfance qui travaillaient avec lui aux côtés de Ducasse. Produits de saison de qualité en direct du Marché Forville, ambiance décontractée et joyeuse, une adresse devenue incontournable. (Carte 40 €).

13, boulevard de la République – Tél : 04 93 68 57 01

 

  • Le Relais des Semailles :

Dans une vieille maison du Suquet, datant de la fin du 17ème siècle, la cuisinede cette institution cannoise se veut aussi raffinée que son décor, cuisine traditionnelle à l’accent provençal. (25-50€).

9-11, rue Saint Antoine - Tél : 04 93 39 22 32

 

  • L’Affable :

En plein centre de Cannes, dans une vaste salle contemporaine, les cannois ont l’habitude de s’y retrouver pour apprécier d’ingénieuses préparations traditionnelles et pleine de surprises, au gré du marché. Cela fait 15 ans que cela dure, et l’arrivée aux fourneaux de Didier Chouteau (ex L’Amandier de Mougins) est une garantie pour l’avenir. (25-50€).

5, rue Lafontaine - Tél : 04 93 68 02 09

 

 

  • La Môme :

Un bel hommage à la Môme Moineau ! Un cadre chic et décontracté, conçu par les jumeaux Ugo et Antoine Lecorché, bien connus des cannois. Ils n’en sont pas à leur première réussite et ont ouvert dans la foulée un bar à cocktails et une plage (en travaux jusqu’en mai 2020). La cuisine soignée magnifie les saveurs méditerranéennes et italiennes. (40-60€).

6, Impasse Florian – Tél : 04 93 38 60 95

 

  • Les Canailles :

Un bistrot de filles, éminemment sympathique autour de plats canailles, à l’image des deux jeunes dynamiques associées, Carole la brune et Lysiane la blonde qui assurent joyeusement le service. (25-45€).

12, rue Jean Daumas - Tél : 04 93 68 12 10

 

  • Aux P’tits Anges :

Ils font partie de cette nouvelle génération de petites adresses fraîches. L’ambiance est chic et la cuisine méditerranéenne soignée, réalisée par un jeune couple passionné par leur métier, Arnaud Pradas aux fourneaux et Sandrine Greca en salle. (20-40€).

4, rue Marceau - Tél : 04 93 39 82 67

Cannes Accommodations Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Les restaurants de plage

A Cannes, dit-on, la saison va durer toute l’année…un grand lifting des plages de la Croisette est en cours. Les travaux s’achèveront en juin 2020. Certaines ont déjà pu rouvrir. Ainsi même en plein hiver, les déjeuners pieds dans le sable très prisés par les inconditionnels de la plage seront satisfaits.

Cannes Accommodations Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Les tables de plage

  • La Plage Majestic Barrière :

C’est la plus spacieuse et la plus chic, car elle a été totalement rénovée selon les nouvelles normes éco-responsables. Au déjeuner comme au dîner, le restaurant BFire by Mauro Collagreco (élu meilleur restaurateur du monde) a de quoi séduire les amateurs de grillades. (50-90€).

Tél : 04 92 98 77 32

 

  • La Plage du Festival :

Au cœur de la Croisette, après la période des travaux, le cadre sera tout aussi enchanteur que le contenu des assiettes. Le chef, François Vadala, qui a tout appris chez les plus grands, ose une cuisine audacieuse entre terroir, touches italiennes et saveurs exotiques. (40-60€).

La Croisette - Tél : 04 93 39 37 37
 

  • La Plage 3,14:

Gérée par l'Hôtel 3,14, à côté du Carlton, la cuisine y est bio et sans gluten, la carte des vins également. Comme le dit son slogan, « ici, on se sent ailleurs » grâce à une cuisine aux accents et aux couleurs du Sud en version internationale. Une table qui nous veut du bien ! En saison, on peut même s’initier au yoga le dimanche matin (30-50€).

La Croisette -  Tél : 04 93 94 25 43

 

  • La Plage Vegaluna :

Un peu plus loin, face au Carlton, Cécile Blanc, propriétaire et « Maître Restaurateur », met tout son talent pour attirer et fidéliser les cannois avec de belles et grandes assiettes d’une cuisine méditerranéenne très contemporaine et ludique, lounge bed, salon de plage et jardin d’enfants compris. (30-50€).

61, la Croisette - Tél : 04 93 43 67 05

  • Plage Miramar :

Une élégante table de plage qui joue la séduction autour d’une carte entre classique, tradition et modernité, traduite en russe. On aime aussi l’éloquent « livre de cave » conçu par un sommelier expérimenté, qui ne rate jamais ses accords mets-vins. (50-90€).

La Croisette – Tél : 04 93 94 24 74.

 

  • Plage L’Alba :

Située après le Vieux Port, cette plage familiale, tenue par Grégory Chailloux, Maître Restaurateur, bénéficie d’un petit côté intimiste. Eloignée de l’agitation de la Croisette, sa cuisine est résolument issue du terroir local, et les poissons de la Mer de Lérins sont la garantie d’une grande fraîcheur. (30-60€).

Boulevard Jean Hibert – Tél : 04 93 39 99 87.

Les tables historiques

Une fois la porte passée, ce n'est pas du Starck, ni du Grasset ! On est loin du design. On est dans des maisons restées dans leur jus, avec leurs décors à l'ancienne qui pourraient encore servir pour un épisode de Sherlock Holmes, ou des scènes des Trente Glorieuses.

 

  • Aux Bons Enfants :

L’enseigne créée en 1935 est à deux pas du Marché Forville. On y va pour la bonne cuisine familiale de terroir et ses plats traditionnels mijotés. L’un des meilleurs rapports qualité-prix-plaisir. (20-35€).

80, rue Meynadier - Tél : hors service depuis toujours.
 

  • Auberge Provençale :

Le plus vieux restaurant de Cannes ! Il fut fondé par Alexandre Da Bouttau en 1860. C’est dans cette table mythique qu’émergea l’idée, en 1946, de créer le Festival du Film. Cadre élégant, spécialités provençales savoureuses, jazz  lounge dans les anciennes caves…, tous les ingrédients pour passer une bonne soirée. (30-50€).

10, rue Saint Antoine - Tél : 04 92 99 27 17
 

  • Astoux et Brun :

Cette institution, ouverte en 1920, est unanimement appréciée des amateurs d’huîtres et de fruits de mer ! C’est le temple de l' « or nacré » pour le meilleur et la fraîcheur ! À chaque levée de coude, la mer monte…, donnant cette sensation que le poète Léon-Paul Fargue a su si bien traduire, "on a l'impression d'embrasser la mer sur la bouche" ! Le plus, la vente à emporter. (30-60€).

27, rue Félix Faure - Tél : 04 93 39 06 22
 

  • À La Potinière du Palais :

Depuis 3 générations, cette Potinière a colonisé le bord du Square Mérimée, face au Palais des Festivals. Le jeune Larry Dupuis et son chef, Ludovic Gricourt, formatés Ducasse, s’efforcent de faire une cuisine méditerranéenne contemporaine, plus légère, avec des ingrédients bio, du sans gluten aussi, le tout dans une ambiance familiale et à prix sages, qui sied aux habitués cannois, comme aux festivaliers. (20-40€).

13, Square Mérimée -Tél: 04 93 39 02 82

Cannes Accommodations Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Les tables de poche

Petites par la taille, mais grandes par la cuisine. On s'y sent un peu à l'étroit, mais tellement bien à l'intérieur, en bonne compagnie de connaisseurs qui n'ont d'yeux que pour le chef qui officie dans sa minuscule cuisine ouverte.

  • La Farigoule :

L'adresse est modeste, presque secrète. La table est simple et accueillante, la cuisine copieuse. Que du bon des quatre coins du marché Forville. Tout le bon sens à bons petits prix.

82, rue Meynadier – Tél : 04 93 38 94 95

 

  • La Table du Chef :

Un charmant troquet à l’ancienne, avec un chef expérimenté, ancien de Guy Savoy. Il transcrit à merveille ses idées de "retour du marché", sur les miroirs accrochés aux murs. (30-50€).

5, rue Jean Daumas - Tél : 04 93 68 27 40

 

  • La Toque d'Or :

Une table discrète qui jouxte le Marché Forville, où le jeune chef et son épouse ont l’art de marier les saveurs méditerranéennes aux épices du monde qu’il affectionne. (30-50€).

11, rue Louis Blanc- - Tél : 04 93 39 68 08

 

  • Eponyme :

C’est la table qui monte, avec l’arrivée récente d’Eric Houard, un ancien de Roger Vergé et fidèle compagnon d’Alain Llorca, L’établissement est élégant, convivial, des œuvres d’art en décoration, un petit espace lounge à l’étage, tout pour se sentir bien ! Le chef cuisine local et de saison, entre Corse et Provence, autour de plusieurs formules bien inspirées (24 à 46€).

Tél : 04 93 99 48 71.

Les tables étrangères

Terre festivalière, Cannes est aussi « terre d'accueil » des cuisines du monde, … avec une forte représentation de la botte italienne. Les incontournables méritent le détour.

 

  • Il Festival by Tripodi :

Installé entre la rue Félix Faure et les Allées, Robert Tripodi, calabrais d’origine, soigne généreusement sa clientèle à coups de spécialités siciliennes, de poissons en provenance du marché d’Imperia et de légumes grillés. Grande terrasse, belle salle à l’étage, et un balcon discret (avec vue imprenable sur le Suquet). (30-40€)

2, rue Félix Faure- Tél :04 93 38 57 39.

 

  • Le Vesuvio :

Indémodable restaurant-pizzeria italien, où la clientèle des quatre coins du monde se rend fidèlement de générations en générations. Ambiance estivale, service efficace font partie des atouts de cette maison immuable. (20-40€).

68, La Croisette - Tél : 04 93 43 33 09

 

  • Da Laura :

L’un des plus petits et des plus authentiques restaurants italiens de Cannes, qui a tout pour plaire, avec les meilleurs produits de la Botte. (20-30€).

Tél : 04 93 38 40 51

Cannes Accommodations Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

Les tables sucrées-salées

La créativité des pâtissiers est devenue très tendance, au point de rivaliser avec les chefs « salés ». Sur la scène culinaire cannoise, il faut connaître :

 

  • Intuitions by J. :

Lyonnais d’origine, beau gosse, champion du monde de pâtisserie en 2009, Jérôme de Oliveira a autant le talent de savoir suivre les goûts de sa clientèle que de les surprendre. Le nec plus ultra des boutiques-pâtisseries, avec un joli brunch le dimanche. (20-40€).

22, rue Bivouac Napoléon - Tél : 04 63 36 05 07

 

  • Café Lenôtre :

Au 1er étage de la célèbre maison, c’est une pause très cosy autour d’assiettes gourmandes et raffinées, qui fleurent bon la Méditerranée. (20-40 €).

63, rue d’Antibes - Tél : 04 97 06 67 65

Les tables inclassables

  • Le Cercle des Marins :

Au pied de la Capitainerie du Port Canto, c’est "un lieu anti-frime" souligne le patron, Jean Paul Antonioli. A mi-chemin entre un « bouillon » associatif et un réfectoire pour 50 convives, auparavant réservé aux marins, équipages et plaisanciers du Port Canto, il est aujourd'hui ouvert à tous. Tous les jours, un déjeuner à l’ardoise aussi copieux que goûteux pour 12,50 €, est servi dans une ambiance bon enfant. Il faut parfois faire la queue si l’on n’a pas réservé. (10-20€).

Port Canto – Tél: 04 93 43 28 08

 

  • La Tonnelle :

Située sur l’Ile de St Honorat, il faut emprunter la navette des moines pour se rendre dans ce coin de paradis, tenu par les moines de Lérins. Les spécialités sont forcément méditerranéennes et tellement copieuses et gourmandes que l’on a envie d’en prolonger la dégustation avec la liqueur produite sur place, un Lérincello, une Lérina verte ou jaune. Avec modération bien sûr…, pour être pardonné ! Cet oasis hors du temps est ouvert le midi seulement. (30-50€).

Ile Saint Honorat - Tél : 04 92 99 54 10

Sur le pouce, au Marché Forville

Il y a franchement de quoi faire un repas, sans passer à table, avec de succulentes spécialités fraîchement préparées chaque jour et vendues à la portion.

  • « Soupe de Poissons Forville », d’Alexandre Serre

Sur le marché Forville, tous les jours, dès 6 heures du matin, 6 jours sur 7, Alexandre Serre, ancien de l’Oasis à Mandelieu et de l’Ermitage à Monaco, prépare la soupe de poissons avec la pêche de la Prud’homie de Pêche. Il a le label « Mer de Lérins ». Bol de dégustation 5€ avec croûtons et aïoli.

 

  • L’étal « Socca’nnes »

cuit toute la matinée des soccas, que l’on déguste  autour du four à bois d’Axel  Sigrist, capable de vous conter l’histoire de cette  fameuse galette de pois-chiche (d’origine italienne) et préparée à la minute, et en vente à emporter. 2,50€ la part.

 

  • « La Coulée Verte de la Vallée de la Siagne », la spécialité d’Ecogerme :

Daniel et Denise Basle se sont spécialisés dans la Basse Vallée de la Siagne à Mandelieu dans la production de graines germées bio. Ils réalisent chaque fin de semaine à Forville des préparations de jus frais fruits-légumes. De 4 à 8€.

 

  • « Petite friture de sardines ou poissons selon arrivage, et calamars » par Celia, la femme du pécheur.

Pour les amateurs de beignets chauds, la pêche du jour est cuite à la minute ou à emporter. De 4 à 6 €.

 

… Ajoutez à cela, les beignets de fleurs de courgettes, vendus également sur le marché, voilà une bonne façon de s’initier à la gastronomie cannoise.

Casting des grands chefs cannois

 

Ils sont les piliers de la gastronomie cannoise. Ils ont un sacré savoir-faire qui rehausse le prestige des grands palaces de la Croisette.
Ce sont des virtuoses du goût, adeptes de formules à thème, des créateurs de saveurs, qui défendent dans leurs formules, leurs menus, leurs buffets ou leurs brunchs, une cuisine aux saveurs du Sud.

 

Christian Sinicropi, formé par Christian Willer, ce chef poète aux doigts d’or, d’origine cannoise, a su conserver les 2 étoiles Michelin de son prédécesseur, en réalisant une cuisine du soleil aussi créative que sophistiquée qui fait honneur au restaurant  gastronomique « La Palme d’Or », et avec des touches ingénieuses aux deux bistrots « Version originale » au rez-de-chaussée et « Le Jardin », une terrasse-place à l’extérieur de l’Hôtel Martinez. Sa particularité : sa cuisine joue sur le design culinaire.

(Tél : 04 92 98 74 14)

 

Hervé Busson : il a gravi tous les échelons dans les grands établissements de la Côte, jusqu’au poste de Chef exécutif du Grand Hôtel sur la Croisette. Sa cuisine est en haut de l’affiche, maîtrisée, subtile, inventive, stylée, voire « étoilable », car il pratique l’art du bon goût provençal à un prix accessible.

(Tél : 04 93 38 15 45)

 

Pierrick Cizeron : habitué des grandes brigades, bourré d’idées neuves tous les jours, son expérience cosmopolite,  associé au génie culinaire de Pierre Gagnaire, apporte une touche haut de gamme au Fouquet’s de l’Hotel Majestic Barrière, dans la lignée des grandes brasseries parisiennes. Il est aussi le maître d’œuvre de la cuisine méridionale de la Petite Maison, au cœur du palace.

(Tél : 04 92 98 77 05).

 

Arnaud Tabarec : ce superchef, installé sur les toits de l’Hôtel Five, formé par Lameloise  et Antoine Westermann, et déjà étoilé, est reconnu pour sa cuisine innovante, entre traditions provençales et assemblages « tendance » modernisés façon « finger food » et barbecue. Décontraction garantie.

(Tél : 04 63 36 05 06)

 

Laurent Bunel : ancien de Bernard Loiseau, il officie fidèlement à l’Hôtel Carlton depuis 18 ans, menus thématiques hebdomadaires, banquets dans la plus grande tradition française, service d’étage, il connaît et satisfait les moindres désirs d’une clientèle très cosmopolite.

(Tél : 04 93 06 40 06)

Cannes Accommodations Cannes gourmand - Nos conseils et bonnes adresses

A votre santé !

Toutes ces tables et ces chefs ont un point commun !

 

Ils voient la vie en Rosé… de Provence, des vins « tendances », divins, fruités, gorgés de soleil, à quelques pas de Cannes. Sans être chauvin, on les apprécie pour leur bel équilibre entre maturité et fraîcheur.

 

En prime, ils sont élégants, fins, et aériens, avec des nez floraux, une bouche ample et suave aux accents de fruits rouges, notes d’agrumes ou de fruits exotiques selon les terroirs.

 

Des vins qui se marient divinement avec la cuisine de Cannes, des vins plaisir.

 

Rien qu’en appellation « Côtes de Provence », on dénombre 850 vins différents, pour environ 400 caves reconnues. Vous voulez quelques noms réputés ?

 

Quelques belles cuvées que vous découvrirez sur les cartes des restaurants :

 

Château Sainte Roseline, Château Mentone, Domaine de la Laidière, Château Thuerry, Château de Berne, Domaine du Jas d’Esclans, Château La Calisse, Château la Font du Broc, Château Miraval, Commanderie de Peyrassol, Domaine de la Croix et de la Bastide Blanche, Château Roubine, Château Rasque, Château de Saint Martin, ou encore Ott bien sûr,…

 

Une mention particulière aussi, pour le sacré vin cannois de l’Abbaye de Lérins, produit sur l’Ile Saint Honorat…

 

Tous produisent des vins rosés de gastronomie, des blancs aussi, et des rouges de garde.

"Qu'ils soient grands chefs, restaurateurs, ou simples cuisiniers, tous ces professionnels cannois, prêts à en découdre autour d’une partie de pétanque, contribuent à faire de Cannes une ville gourmande et joyeuse, où ils mettent un point d'honneur à vous accueillir avec une convivialité toute azuréenne."

 

Patrick FLET pour Cannes Accommodation
Journaliste gastronomique indépendant
Auteur du livre « La Cuisine Cannoise »

 

* Bien sûr il ne s’agit ici que d’une sélection. De nombreuses autres tables cannoises mériteraient d’être mentionées. Nous n'avons pas pu les citer toutes. Elles aussi pratiquent une cuisine et un accueil de qualité et contribuent, jour après jour, à la renommée de Cannes et au plaisir de ses visiteurs !